Chœur de Rouen Normandie dirigé par Hervé Chollois

Le 29 mars 2020 à 17h00

Britten, Copland, Gabrieli et Rutter à l’église Saint Jacques de Dieppe

Eglise Saint-Jacques de Dieppe |  

Information du 13 mars 2020 : 

Confronté à la crise du coronavirus, en réponse à la demande des autorités de l'État de limiter les contacts pour placer l'intérêt collectif de sécurité sanitaire au-dessus de tout, le Chœur de Rouen Normandie est au regret de devoir reporter les 3 concerts Rutter / Britten qui devaient avoir lieu les 28 mars, 29 mars et 5 avril  à Rouen, Dieppe et Neufchâtel-en-Bray.

Ces concerts sont reportés à une date ultérieure que nous vous communiquerons au plus vite.

 

Le Chœur de Rouen Normandie a l’immense plaisir de s'associer  avec le Conservatoire de Rouen et le Conservatoire de Dieppe pour proposer un grand concert de musique anglaise et américaine  – et italienne !  À l’heure du Brexit et des replis culturels en tous genres, il est bon de rappeler que la musique n’a pas de frontière et que la partager est une richesse.

Tantôt brillantes, énergiques et éclatantes, tantôt intimes et recueillies, les œuvres de Britten, Copland et Rutter au programme sauront captiver le public, qu’elles soient pour lui une heureuse découverte ou un plaisir familier.

Les 60 chanteurs du CRN seront accompagnés avec bonheur par les élèves de la classe de cuivres du Conservatoire dirigée par Volny Hostiou  ainsi que par ceux de la classe de percussions.

Les parties de chant solistes seront assurées par des élèves des classes de chant du Conservatoire.

À l’orgue, nous aurons le privilège d’être accompagnés par notre ami organiste  Vincent Bénard.

Hervé Chollois et Volny Hostiou se partageront la direction du concert.

Les élèves du Conservatoire de Dieppe seront aussi partie prenante de ce concert en interprétant avec les élèves du Conservatoire de Rouen les deux œuvres instrumentales.

Au programme :

John RUTTER  :

  • Te Deum (1988)
  • Gloria (1974)

John Rutter est un compositeur et chef de chœur britannique, né en 1945 à Londres, connu principalement pour ses œuvres vocales. Il dirige de nombreux chœurs et orchestres à travers le monde. Il travaille également comme arrangeur et éditeur musical. L’œuvre de John Rutter est avant tout marquée par ses compositions pour chœur : il s'inspire largement de la musique pour chœurs, anglaise et française, du début du XXe siècle, et de ce qu'on appelle en Angleterre ou aux États-Unis ‘light music', une forme de musique orchestrale généralement assez courte et considérée comme un peu moins «sérieuse» que la musique ‘classique'
Le CRN a déjà interprété son Requiem et sa Mass of the Children en 2016.

Benjamin BRITTEN :

  • Rejoice in the Lamb (1943)

Benjamin Britten est le compositeur le plus important de la musique britannique du XXe siècle. Son œuvre est orientée principalement vers la musique vocale, mais comporte aussi des pièces instrumentales, imprégnées de son style personnel et nourries par des influences variées (maîtres élisabéthains, Bach, Mozart, Schubert, Debussy, Schoenberg), mais principalement de Purcell et son génie de mettre en musique la langue anglaise.

Rejoice in the Lamb (Op. 30) est une cantate pour quatre solistes, chœur et orgue composée en 1943 et basée sur le poème Jubilate Agno de Christopher Smart (1722-1771). Le poème, écrit pendant que Smart était interné à l’asile, représente la louange et l’adoration idiosyncrasiques de Dieu par tous les êtres et choses créés, chacun à sa manière.

Aaron COPLAND :

Fanfare for the Common Man (1942) pour cuivres et percussions

À la suite de l’attaque de Pearl Harbor le 7 décembre 1941, Eugene Goossens, chef de l’Orchestre symphonique de Cincinnati, commande une œuvre de genre patriotique pour l’entrée en guerre des États-Unis. Dans son autobiographie, Copland écrit à propos de la requête : « Eugene Goossens (…) m’avait écrit fin août à propos d’une idée qu’il voulait concrétiser pour la saison de concerts 1942-43. Durant la Première Guerre mondiale, il avait demandé aux compositeurs britanniques de composer une fanfare qui devait être jouée au début de chaque concert orchestral. Ce fut un tel succès qu’il pensa reproduire l’expérience lors de la Deuxième Guerre mondiale avec les compositeurs américains ». Un total de 18 fanfares furent écrites à la commande de Goossens ; seule celle de Copland fait encore partie du répertoire. Cette fanfare s’inspire du jazz et du folklore américain. Copland utilisa plus tard la fanfare comme thème principal de sa Troisième symphonie. Elle a été reprise à plusieurs reprises, notamment par les Rolling Stones qui s’en servaient dans les années 1970 à leur arrivée sur scène.

Giovanni GABRIELI :

Sonata pian'e forte (1597)

La Sonata pian ‘e forte a été écrite en 1597 par Giovanni Gabrieli, un compositeur et organiste italien. C’est le premier morceau de musique connu qui demande une instrumentation de cuivres spécifiques. « Sonata pian'e forte » signifie une pièce instrumentale utilisant une dynamique douce et forte. Une définition plus technique serait un style polychoral vénitien, né des particularités architecturales de la basilique Saint-Marc. La sonate (à cette époque) signifie une pièce pour instruments. Elle a probablement été écrite pour être jouée dans le cadre d’un service catholique à la basilique Saint-Marc, Venise. Elle a été écrite pour 8 instruments divisés en 2 groupes de 4 et placés dans des galeries opposées de la basilique.

 

Programme de salle : programme concert 28 mars 2020

Affiche du concert : Concert_CRN__Dieppe_29mars2020 (PDF)

Libre participation. 

Réservations par téléphone au 06.21.86.34.31

Prochain concert

Aucun événement n'a été trouvé

Aucun événement n'a été trouvé

Tout afficher